Pourquoi les bébés produisent-ils autant de sécrétions nasales ?

Au cours des premiers mois de vie, le nez du bébé se bouche souvent car, après la naissance, la muqueuse nasale est soumise à des variations d’humidité et de température dans l’environnement et sèche de façon excessive.

Pendant la grossesse, le nez du bébé est immergé dans le liquide amniotique et, à la naissance, il est naturellement soumis aux conditions environnementales. Lorsque l’air est trop sec, le bébé se déshydrate et, pour compenser cette déshydratation, les vaisseaux sanguins se dilatent et le liquide s’accumule dans la muqueuse, ce qui finit par sécher et par provoquer des sécrétions qui peuvent perturber le bébé.

La congestion nasale peut s’aggraver pendant la nuit, période pendant laquelle le bébé reste immobile et dans la même position plus longtemps. L’accumulation de sécrétions peut causer des difficultés à respirer ou à nourrir le bébé.

L’air a tendance à sécher au-dessus de la valeur idéale (entre 40% et 6%) lorsque la chambre/maison du bébé n’est pas ventilée et que l’environnement est sec et étouffé ou pendant l’hiver, avec un échauffement excessif de l’air avec des appareils de chauffage ou de climatisation, qui éliminent une grande partie de l’humidité ambiante.

Comme le bébé n’est toujours pas assez fort pour expulser les sécrétions et se purifier le nez, il peut avoir besoin de votre aide pour ce faire.

Solutions pour le nez sec de bébé

Si vous ne remarquez aucun changement dans le comportement ou l’humeur de votre bébé, s’il mange et dort bien et est de bonne humeur, vous n’aurez probablement rien à faire. La congestion nasale finira par disparaître d’elle-même.

Mais si votre bébé a un rhume ou a de la difficulté à respirer ou à téter, il y a trois options pour l’aider à libérer ses sécrétions :

Placez une goutte de solution saline dans chaque narine ;
Rincer à l’eau et aspirer le nez ;
Utilisez un humidificateur.